Articles de meicg

  • Pépites du ciel et du jour du 24.04.24

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

    La vie d'Abraham est un parfait exemple de foi et de patience dans l'attente du temps de Dieu. Malgré les promesses
    divines, Abraham et Sarah ont dû attendre de nombreuses années avant la naissance de leur fils Isaac. Leur foi a été
    mise à l'épreuve, mais ils ont continué à croire en Dieu et à suivre ses instructions, même lorsque cela semblait
    impossible. Finalement, Dieu a honoré sa promesse et Isaac est né au moment exact que Dieu avait prévu. Ce passage des
    Écritures nous rappelle que même lorsque nous ne comprenons pas le timing de Dieu, nous devons lui faire confiance et
    persévérer dans la foi.
    Bien aimé, Dans la course de la vie, rappelle-toi que chaque chose a son temps. Ne cherche pas à devancer les desseins
    de Dieu, car son timing est parfait. Patience et confiance sont les clés pour bénéficier de ses bénédictions au moment
    opportun." Amen !
    Ge 18 :10-15 ; Ge 21 :1-2 ; Ha 2 :3 ; Ga 3 :6. Amen !;

    Ancien Michel ♥♥♥

  • Pain du ciel et du jour du 24.04.24 

    Seconde Lettre aux Corinthiens 2:1-17 (LSG)
    1  Je résolus donc en moi-même de ne pas retourner chez vous dans la tristesse.

    Résumé 
    Dans le deuxième chapitre de la deuxième Épître de Paul aux Corinthiens, l'apôtre Paul aborde plusieurs sujets. Il
    commence par expliquer pourquoi il n'est pas venu les voir selon son plan initial, afin d'éviter de leur causer de la
    tristesse. Il mentionne également le cas d'un individu qui avait causé du chagrin à l'Église, et il encourage les
    Corinthiens à lui pardonner et à le réconforter. Paul parle ensuite de sa propre expérience de l'angoisse lorsqu'il est
    séparé des Corinthiens, et de sa joie de les retrouver. Il évoque ensuite la responsabilité des chrétiens d'être des
    porteurs de la bonne odeur de Christ, et il souligne l'importance de partager l'Évangile avec sincérité. Enfin, Paul
    parle de sa confiance en Dieu pour accomplir Son œuvre à travers lui et les Corinthiens, grâce à l'Esprit de Dieu.

    Commentaires
    retourner… dans la tristesse… (v1)  : Après un premier affrontement douloureux, Paul ne tenait pas à renouveler
    l’expérience (1 :23). 
    j’ai écrit comme je l’ai fait… (v3) : Paul entreprit d’écrire cette lettre dans le but d’amener des pécheurs à la
    repentance afin que tous éprouvent la même joie lors de sa venue.
    il suffit… (v4) : La procédure de discipline et de châtiment avait produit son effet, il était maintenant temps de
    faire preuve de compassion, puisque le pécheur s’était repenti (Mt 18 :18 ; 23 :35 ; Ga 6 :1-2 ; Ep :32 ; Col 3 :13 ;
    Hé 12 :11 ). 
    pardonner… (v7) : Il était tempos de pardonner à cet homme pour qu’il retrouve sa joie (Ps 51 :14, 16 ; Esa 42 :2-3).
    Paul savait que personne dans l’Église ne doit mettre de limites à la grâce de Dieu, et à son pardon accordé aux
    pécheurs repentant.  
    ses desseins… (v11) : Le diable désire introduire le péché et l’animosité dans l’Église afin de mieux détruire son
    unité, pour ce faire, il ne néglige aucune approche : il se sert du légalisme comme du libéralisme, de l’intolérance,
    comme de la permissivité (11 :13 ; Ep 4 :14 ; 6 :11-12 ; 1 Pi : 5-8). 
    Tite… (v12) Croyant d’origine païenne, il s’était converti, touché par la prédication de Paul et était devenu l’un de
    ses proches collaborateurs (Ga 2 :1). 
    pris congé… (v13)  Le cœur et l’esprit de Paul était tellement troublé, et son désir de retrouver Tite si pressant, que
    l’apôtre tourna le dos à la porte que Dieu avait ouverte à Troas pour l’annonce de l’Évangile.
    nous sommes votre gloire… (v14) : Pourrait être aussi traduit par : « vous pouvez être fiers à cause de nous ».
    répand…l’odeur de sa connaissance… (v14) : Paul était reconnaissant pour le privilège de pouvoir être utilisé par
    Christ (Ro 10 :14-15) partout où il allait. 
    nous ne falsifions point la parole… (v17) Au sein de l’Église, les faux docteur usaient d’habiles rhétoriques afin
    d’offrir un message dénaturé qui associait la paganisme à la tradition juive. C’était des hommes malhonnêtes qui
    recherchaient le gain personnel et le prestige au détriment de la vérité de l’Évangile.

  • Pépites du ciel et du jour du 23.04.24

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

    Bien aimé, La vie est un combat, toutes les promesses de Dieu s’arrachent par la foi. Jacob a lutté avec l’ange de
    l’Eternel et c’est de haute lutte qu’il a obtenu un nom nouveau qui demeure encore aujourd’hui : Israël. Persévère dans
    la foi, détourne-toi de toutes les séductions que le diable met devant toi pour t’empêcher d’entrer dans ta destinée de
    Fils et de Fille.  
    Aujourd’hui déclare que le Seigneur à tes côtés brise des rois, il disperse tes adversaires et tous les oppresseurs de
    ton âme. Revêts-toi de force car l’Eternel est avec toi, et si l’Eternel est avec toi, qui sera contre toi ?
    Proclame la victoire sur tes ennemis, tout ce qui domine sur toi. Proclame aujourd’hui que tu ne te relâcheras pas
    jusqu’à ce que tu sois entré en possession de ton Nom, Car le Seigneur t’appellera d’un nom nouveau, celui que tu auras
    gagné par ta persévérance. Amen ! 
    Ge 32 :25-32 ; Ps  110 :5-7 ; Ro 8 :31. Amen !

    Ancien Michel ♥♥♥

  • Pain du ciel et du jour du 23.04.24 

    Seconde Lettre aux Corinthiens 1:1-24 (LSG)
    1  Paul, apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu, et le frère Timothée, à l’Église de Dieu qui est à Corinthe, et
    à tous les saints qui sont dans toute l’Achaïe :

    Résumé 
    Dans le premier chapitre de la deuxième Épître de Paul aux Corinthiens, l'apôtre Paul s'adresse à l'Église de Corinthe.
    Il commence par saluer les membres de l'Église en compagnie de Timothée. Paul exprime sa gratitude à Dieu pour les
    consolations qu'il a reçues dans ses épreuves, et il encourage les Corinthiens à trouver du réconfort dans leurs
    propres difficultés en se tournant vers Dieu. Il partage également son expérience de la souffrance et de la délivrance
    divine, affirmant que Dieu est digne de confiance dans toutes les circonstances. Paul explique qu'il n'est pas venu à
    Corinthe selon la chair, mais dans la grâce de Dieu, et il rappelle aux Corinthiens la sincérité de son ministère.
    Enfin, il souligne la fidélité de Dieu et exhorte les Corinthiens à rester fermes dans leur foi.

    Commentaires
    le frère Timothée… (v1)  : C’était le fils spirituel bien aimé de l’apôtre et un personnage central dans sa vie et son
    ministère. Paul le rencontra pour la première fois lors de son séjour à Derbe et à Lystre, durant un voyage
    missionnaire (Ac 16 :1-4). Timothée l’accompagna à Corinthe lorsque l’Église de cette ville fut fondée (1 Co 4 :17 ; 16
    :10-11). 
    père des miséricordes… (v3) : Paul emprunte cette expression au langage liturgique juif et à une prière élevée dans les
    synagogues qui suppliait Dieu de traiter le pécheur avec bonté, amour et affection (Ro 12 :1 ; 2 S 24 :14 ; Ps 103 :13
    -14).
    afflictions… (v4) : Situation où l’on subit une pression écrasante. Paul a dû subir maintes attaques dont le but était
    de l’affaiblir, de limiter son ministère, ou même lui ôter la vie. Néanmoins, Paul savait que Dieu le soutiendrait et
    le fortifierait (12 :8-9 ; Ro 8 :31-39 ; Ph 1 :6) 
    Si nous sommes affligés… (v10) : Paul évoque l’association de tout le corps de Christ à la souffrance, qui permet de
    construire la patience et la persévérance selon Dieu (1 Cor :12-26). 
    désespérions-même de conserver la vie… (v8) : Paul a dû faire face à une situation qui ne lui laissait plus aucune
    chance quant à sa survie. A tel point qu’il était convaincu qu’il allait mourir pour l’Évangile. Dieu permit à Paul de
    vivre cette situation extrême, où il ne pouvait plus s’appuyer sur aucune ressource humaine, afin de l’amener à
    chercher son secours en l’Éternel Lui seul. 
    assistez…de vos prières… (v11) La prière d’intercession est un élément crucial dans la manifestation de la puissance de
    Dieu et de son plan souverain. 
    sagesse charnelle… (v12)  C.-à-d. la sagesse qui repose sur la connaissance humaine.
    nous sommes votre gloire… (v14) : Pourrait être aussi traduit par : « vous pouvez être fiers à cause de nous ».
    n’a pas été oui et non… (v18) : Il ne disait pas « oui » en pensant  « non ». I était exempte de duplicité, tout comme
    Timothée et Sylvain. 
    Christ…Dieu…Esprit… (vv 21-22) Allusion claire aux trois personnes de la Trinité.
    non pas que nous dominions sur votre foi… (v24) : Paul ne désirait pas régner sur les Corinthiens lorsqu’il les
    visitait et qu’il travaillait parmi eux (1 Pi 5 :2-3).
     

  • Pépites du ciel et du jour du 22.04.24

    bonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

    Biens aimés, dans notre cheminement en tant que chrétiens, le rôle du Saint-Esprit est crucial pour passer du statut
    d'enfants à celui de fils et filles de Dieu. L'apôtre Paul nous enseigne dans Romains 8 que Dieu a envoyé son propre
    Fils dans une chair semblable à celle du péché, afin que la justice de Dieu soit accomplie en nous qui marchons non
    selon la chair, mais selon l'Esprit.
    Cette déclaration met en lumière une distinction entre les croyants qui marchent selon la chair, c'est-à-dire ceux qui
    suivent leurs désirs charnels et leur propre volonté, et les croyants qui marchent selon l'Esprit, c'est-à-dire ceux
    qui sont conduits et guidés par l'Esprit de Dieu.

    En marchant selon l'Esprit, nous sommes rendus capables d'accomplir la justice de Dieu. Cela signifie que nous sommes
    transformés par la puissance du Saint-Esprit qui habite en nous. Nous sommes affranchis du pouvoir du péché et
    habilités à vivre une vie qui honore Dieu et reflète sa sainteté.

    Le Saint-Esprit nous convainc du péché, nous guide dans la vérité et nous révèle la volonté de Dieu. Il nous donne la
    force de résister aux tentations et de vivre selon les principes de Dieu. En nous conduisant dans la voie de la
    justice, l'Esprit Saint nous permet de devenir véritablement des fils et des filles de Dieu, héritiers de Sa promesse
    et participants de son royaume éternel.

    Bien aimés, aspirons à être remplis du Saint-Esprit et à marcher selon ses directives. Cultivons une intimité avec Dieu
    par la prière, la méditation de sa Parole et la louange. Puissions-nous être des témoins vivants de la puissance de
    l'Esprit Saint à transformer nos vies, pour que son Nom soit glorifié. Amen.!
    Ro 8 ; Ga 5 : 16-18, 22 ; Jn 15 :4-5. Amen !

    Ancien Michel ♥♥♥

  • Pain du ciel et du jour du 22.04.24 

    INTRODUCTION À LA  SECONDE ÉPITRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 2/2

    On l’a déjà souligné, une lecture attentive des deux épîtres aux Corinthiens suggère que Paul en a écrit plusieurs à
    cette communauté chrétienne. Entre ces différentes correspondances, plusieurs événements avaient eu lieu. Paul avait
    effectué un premier voyage à Corinthe au cours duquel il croyait avoir donné des réponses satisfaisantes aux questions
    qui se posaient. Cependant cette visite semble ne pas avoir été concluante. Paul avait donc dû retourner en Asie, en
    raison de l’attachement à l’apôtre Paul, le fondateur de leur communauté. Celui-ci s’appuie donc sur cette marque de
    confiance dont il bénéficie pour justifier son apostolat devant les attaques dont il était victime. C’est ce qui
    explique le caractère polémique de l’épître (voir 10 à 13).

    L'enseignement oral qui résulte de cette légitime défense que Paul fait de son ministère apostolique est donc claire.
    Il établit par-là ce que doit être de façon générale l’autorité apostolique dans l’Église (3 :1-6 :13).
    La lecture de 2 Co 10 à 12 laisse apparaître un autre groupe d’adversaires de Paul : « …ceux qui cherchent un prétexte,
    afin qu’ils soient trouvés tels que nous dans les choses dont ils se glorifient. Ces hommes-là sont de faux apôtres,
    des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en
    ange de lumière… » (11 :12-14).

    Qui furent tous ces adversaires de l’apôtre ? Il est difficile de le savoir avec précision. Mais il est fort possible
    que dans les communautés qu’il avait créées, se trouvaient des membres qui proféraient des injures contre lui, ou se
    comportaient tout simplement d’un manière inappropriée (voir 2 :5  aussi 1 Co 5 :1-13 ; 2 Co 11 :13).

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

  • Pépites du ciel et du jour du 21.04.24

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

    Bien aimés, Dans Genèse 4, nous trouvons le récit de Caïn et Abel, deux frères qui ont offert des sacrifices à Dieu.
    Caïn a offert à Dieu des produits de la terre, tandis qu'Abel a offert les premiers-nés de son troupeau avec leur
    graisse. Cependant, seul le sacrifice d'Abel a été agréé par Dieu.

    Révélation : Caïn a offert des produits de la terre, de cette même terre que Dieu avait maudite à cause du péché. En
    faisant cela, Caïn a symboliquement retourné la malédiction à Dieu. Mais Abel, lui, a offert un sacrifice qui était
    agréable à Dieu, un sacrifice de foi et d'obéissance.

    Nous pouvons tirer une leçon importante de ce récit : Dieu désire des sacrifices qui viennent du cœur, offerts avec foi
    et obéissance. Nous devons nous efforcer d'offrir à Dieu le meilleur de ce que nous avons, non pas par obligation, mais
    par amour et gratitude envers Lui.

    Comme le dit Héb 11:4 : "C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn, et c'est
    par elle qu'il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; et c'est par elle qu'il parle encore, quoique mort." 

    Offrons à Dieu nos vies entières comme un sacrifice vivant, saint et agréable à ses yeux (Ro 12:1). Cherchons à honorer
    Dieu dans tout ce que nous faisons, en offrant nos prières, nos actions et nos ressources avec un cœur pur et une foi
    sincère. Amen !
    Ge 4 :3-5 ; Esa 1 :10-20. Amen !

    Ancien Michel ♥♥♥

  • Pain du ciel et du jour du 21.04.24 


    INTRODUCTION À LA  SECONDE ÉPITRE DE PAUL AUX CORINTHIENS 1/2

    Comme la première épître de Paul aux Corinthiens, la seconde ne traite pas d’un sujet spécifique mais répond elle aussi
    à des problèmes de communauté. Deux cas méritent d’être évoqués :

    1. La collecte pour les Chrétiens de l’Église de Jésus-Christ : Paul tire de cette question un enseignement sur les
    offrandes dans l’Église. (2 Co 9 : 6-8).

    2. La défense que Paul fait de son apostolat (ch. 10-13). Ce long développement est une leçon pratique pour tous les
    disciples engagés comme témoins, missionnaires et apôtres de Jésus-Christ.
    « Que celui qui se glorifie se glorifie dans le Seigneur. Car ce n’est pas celui qui se recommande lui-même qui est
    approuvé, c’est celui que le Seigneur recommande » (2 Co 10 :17-18). Cette seule suprême recommandation est la source
    de l’autorité de l’apôtre.

    Dans la deuxième épître aux Corinthiens, il y a des rupture dans la construction du récit incitant à y discerner
    plusieurs fragments d’épître (déjà évoqués dans l’introduction à 1 Corinthiens) :

    1. La première se trouverait en 2 Co 6 :14-7 :1 : elle comporte des exhortations pressantes. Par exemple : « Ne vous
    mettez pas avec les infidèles, sous un joug étranger…» (6 :14).

    2. La seconde se trouverait dans 2 Co 10-13. Elle est souvent appelée  « l’épître dans les larmes » Paul y défend son
    ministère : « je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, dans les outrages, dans les calamités,
    dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ » (12 :9-10).

    Toutefois on ne serait nier pour cela l’unité de l’épître. Elle repose sur la défense soutenue par l’apôtre Paul de son
    ministère et partant, du ministère évangélique en général 5é Co 2 :5 à 7 :12). Cette défense est une réaction aux
    attaques injurieuses dont il avait été l’objet (voir 2 :5 : « Si quelqu’un a été une cause de tristesse, ce n’est pas
    moi qu’il a attristé, c’est vous tous, du moins en partie, pour ne rien exagérer »).

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

  • Pépites du ciel et du jour du 19.04.24

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

    Bien aimés, Dans la prière du Seigneur, nous invoquons ces paroles puissantes : "Que ta volonté soit faite sur la terre
    comme au ciel." C'est un appel à l'alignement de nos vies sur la volonté de Dieu, à rechercher Son dessein parfait pour
    nous et pour le monde qui nous entoure.

    En priant pour que la volonté de Dieu soit réalisée sur la terre comme au ciel, nous exprimons notre confiance en Sa
    sagesse et en Son amour infini. Nous reconnaissons que Sa volonté est bonne, agréable et parfaite, même si elle dépasse
     notre entendement humain.

    Lorsque nous vivons selon la volonté de Dieu, nous devenons des instruments de Sa paix et de Son amour dans un monde
    corrompu. Nous sommes appelés à être des témoins de Sa grâce et de Sa vérité, à apporter la lumière là où il y a des
    ténèbres, l'espoir là où il y a le désespoir.

    Que chaque jour soit une occasion de rechercher activement la volonté de Dieu dans nos vies, de suivre ses
    commandements avec foi et obéissance, sachant qu'en cela réside notre plus grande joie et notre plus profonde
    satisfaction.

    Que notre prière soit toujours : "Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel." Et que nous soyons toujours
    prêts à agir en accord avec cette prière, pour la gloire de Dieu et le bien de Son peuple. Amen !
    Ac 21:14; Lc 22:42; Mt 4:17; Ps 103:20). Amen !

    Ancien Michel ♥♥♥

  • Pain du ciel et du jour du 20.04.24 

    Première Lettre aux Corinthiens 16:1-24 (LSG)
    1  Pour ce qui concerne la collecte en faveur des saints, agissez, vous aussi, comme je l’ai ordonné aux Église de la
    Galatie.

    Résumé 
    Dans le chapitre 16 de la première Épître de Paul aux Corinthiens, l'apôtre Paul donne des instructions finales à
    l'Église de Corinthe. Il parle de la collecte pour les saints en détresse à Jérusalem, encourageant les Corinthiens à
    contribuer généreusement. Paul mentionne également son intention de visiter Corinthe après un séjour prolongé à Éphèse.
    Il parle des projets de voyage de Timothée et d'Apollon, et donne des salutations de la part des églises. Enfin, il
    conclut en exprimant son amour pour les Corinthiens et en leur adressant une bénédiction au nom du Seigneur Jésus-
    Christ.

    Commentaires
    collecte… (v1)  : C’était un offrande pour les croyants démunis de Jérusalem, surpeuplée et et frappée par la famine
    (v3 ; Ac 11 :28 ). Paul avait auparavant  sollicité des fonds en provenance d’églises de la Galatie, de la Macédoine et
    de l’Achaïe (Ro 15 :26 ; Lc 10 :25-37 ; 2 Cor 8 :1-5 ; 9 12-15 ; Ga 6 :10 ; 1 Jn 3 :17). 
    le premier jour de la semaine… (v9) : Ce verset prouve que l’Église primitive se réunissait le dimanche (Ac 20 :7). Il
    indique avant tout que les dons devaient avoir lieu sur une base régulière et non seulement quand les croyants étaient
    mus par un élan de générosité, dans une circonstance particulière (Lc 6 :38 ; 2 Cor 9 :6-7).
    les adversaires sont nombreux… (v9) : De toutes les églises du N.T., c’est sans doute celle d’Éphèse qui eut à
    affronter l’opposition la plus forte. Dans 2 Cor 1 :8 -10,Paul décrit son expérience à Éphèse (Ac 19 :1-2) ; Malgré
    cette hostilité, la porte pour la prédication de l’Évangile était ouverte., 
    Timothée… (v10) : Paul l’avait envoyé en Macédoine avec Eraste (Ac 19 :22), après quoi il devait partir pour Corinthe,
    probablement pour y apporter cette épître (4 :17). 
    Apollos… (v12) :  (voir Ac 18 :24) ; Paul pensait qu’Apollos devait accompagner les autres frères, Timothée et Eraste,
    à Corinthe. Apollos refusa et prolongea son séjour à Éphèse. Paul respecta sa décision. 
    prémices… (v15) La maison de Stéphanas faisait partie des premiers convertis à Corinthe. Stéphanas avait été baptisé
    par Paul (1 :16), qu’il avait accompagné à Éphèse à l’époque de la rédaction de cette épître. 
    dans leur maison… (v19) : L’Église primitive se réunissait dans les maisons des croyants pour célébrer le culte et pour
    d’autres activités (Ac 2 :46 ; 5 :42 ; 10 :23 ; 27 :48 ; 20 :7-8 ; 28-23)..
    anathème… (v22) : C.-à-d. voué à la destruction.
    Maranatha… (v22) : signifie : « le Seigneur vient » ou « viens Seigneur » (Ap 22 :20). Amen !

  • Pépites du ciel et du jour du 19.04.24

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

    Bien aimés, nous pouvons ressentir parfois la volonté de Dieu comme une entrave à notre liberté. Pourtant, si nous
    prenons le temps de réfléchir à ce que signifie réellement obéir à Dieu, nous découvrons que l'obéissance à Dieu nous
    apporte bien plus de bienfaits que de restrictions.
    L'obéissance à Dieu nous conduit à vivre selon ses principes et ses valeurs. Cela nous permet de vivre une vie plus
    saine et plus épanouissante. Lorsque nous suivons les commandements de Dieu, nous évitons de tomber dans les pièges du
    péché et de ses conséquences néfastes.

    De plus, l'obéissance à Dieu nous rapproche de Lui et nous ouvre les portes de Sa grâce et de Sa paix. Nous bénéficions
    de Sa protection, de Sa sagesse et de Son amour inconditionnel. En nous alignant sur Sa volonté, nous découvrons le
    véritable sens de notre existence et trouvons une paix intérieure que le monde ne peut offrir.

    Enfin, l'obéissance à Dieu nous permet de servir d'exemple et de lumière pour les autres. En vivant selon Sa volonté,
    nous témoignons de Son amour et de Sa bonté autour de nous, inspirant les autres à chercher également une relation avec
    Lui.

    Biens aimés, au lieu de voir la volonté de Dieu comme une contrainte, voyons-la comme une source de bénédiction. En lui
    obéissant, nous trouvons une liberté et une paix véritables, et expérimentons la plénitude de la vie que Dieu souhaite
    pour nous. Que nous soyons encouragés à suivre Sa volonté avec confiance et gratitude.
    Amen !
    Jn 8 :32 ; Pr 3 :5-6 ; Mt 11 :28-30 ; Ps 119 :105 ; Ro 6 :22. Amen !

    Ancien Michel ♥♥♥

  • Pain du ciel et du jour du 19.04.24 


    Première Lettre aux Corinthiens 15:29-58 (LSG)
    29  Autrement que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts ? Si les morts ne ressuscitent absolument pas,
    pourquoi se font-ils baptiser pour eux ?

    Commentaires
    baptiser pour les morts ?… (v29) : Ambrosiaster, auteur latin qui vivait sous le pontificat de Damase Ier (366-384),
    dit à propos de cette déclaration : « Paul souhaite montrer combien la résurrection des morts est sûre et ferme en
    donnant l'exemple de ceux qui étaient si certains de la future résurrection qu'ils étaient baptisés pour ceux qui
    étaient morts avant d'avoir pu être baptisés. Craignant que quiconque qui n'avait pas été baptisé ne ressusciterait pas
    du tout, ou ressusciterait pour être damné, une personne vivante était baptisée au nom du défunt. ». 
    bêtes à Ephese… (v32) : Paul compare la violence de la foule des Ephésiens à son encontre à celle de bêtes féroces (Ac
    19 :23-24).
    vv 36-38 : Une fois semée la graine meure, sa décomposition met fin à sa vie de semence, et pourtant la vie émane de
    cet élément mort (Jn 12 :24). Comme Dieu donne vie à la nouvelle plante qui surgit de la semence morte, il peut donner
    un corps ressuscité à celui qui meurt.
    vv 45-49 : Le  « premier Adam » a été créé avec un corps naturel qui n’était pas parfait, même s’il était « bon » en
    tant que création (Ge 1 :31). Jésus-Christ est le « dernier Adam » (Ro 5 :19). Nous recevons notre corps naturel par
    l’intermédiaire du  premier Adam, mais nous recevons notre corps spirituel par le dernier Adam. Le corps d’Adam
    représente ce qui est naturel, alors que le corps de Christ représente la résurrection. Comme nous avons porté l’image
    du corps naturel d’Adam, nous porterons l’image du corps de Jésus ressuscité, qui est digne du ciel (Ac 1 :11 ; Ph 3
    :20-21 ; 1 Jn 3 : 1-3). 
    la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité… (v50) : Les hommes ne peuvent se tenir dans la présence de Dieu tels qu’ils
    sont (voir Ro 8 :23), nous avons besoin d’être transformés avant (v51). 
    la trompette sonnera… (v52) Pour annoncer la fin des temps de l’Église, lorsque tous les croyants tous les croyants
    quitteront la terre lors de l’enlèvement (1 Th 4 :16). 
    les morts ressusciteront… (v52) : D’après 1 Th 4 :16, ils seront les premiers, suivis par les saints (1 Th 4 :17).
    soyez ferme… (v58) L’espérance de la résurrection donne tout son sens aux efforts et sacrifices accomplis pour l’œuvre
    du Seigneur. Aucune œuvre faite en son nom n’est vaine, à la lumière de la gloire et de la récompense éternelles.

  • Pépites du ciel et du jour du 18.04.24

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

    L'Obéissance : Plus Précieuse que le Sacrifice

    L'obéissance à Dieu est bien plus précieuse que tout sacrifice que nous pourrions offrir. Un exemple clair nous en est donné dans 1 Samuel 15.
    Dieu avait donné à Saül des instructions claires concernant une bataille contre les Amalécites : il devait détruireentièrement tout ce qui appartenait à ces ennemis. Cependant, Saül désobéit à cet ordre. Bien qu'il ait conservé une partie du butin et épargné le roi Agag, il justifia son acte en disant qu'il prévoyait de sacrifier ces biens au Seigneur.
    Cependant, lorsque le prophète Samuel confronta Saül à son désobéissance, il lui rappela que l'obéissance était ce que Dieu recherchait, pas les sacrifices. Samuel déclara : "L'obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l'observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers".

    Cette leçon demeure pertinente pour nous aujourd'hui. Dieu désire avant tout notre obéissance fidèle à sa parole et à ses commandements. Il ne nous demande pas de faire de grands sacrifices extérieurs, mais plutôt d'obéir humblement à sa volonté dans les aspects quotidiens de notre vie.

    Comme Saül, nous pouvons être tentés de justifier nos actions par des sacrifices ou des actes pieux, mais Dieu voit au-delà des apparences extérieures et examine nos cœurs. Il recherche des disciples qui lui obéissent avec un cœur entièrement dévoué, prêts à suivre ses voies même lorsque cela va à l'encontre de nos propres désirs ou de notre raisonnement humain.

    Bien aimés, puissions-nous nous efforcer de vivre une vie d'obéissance fidèle à Dieu, sachant que c'est là où se trouve la vraie adoration et la vraie communion avec lui. Que notre prière soit celle du psalmiste : "Je cours dans la voie de tes commandements, car tu élargis mon cœur" (Ps 119:32). Amen ! 
    1 Sam 15 ; Mt 12 :7 ; Mc 12 :33 ; Pro 21 :3 ; Os 6 :6. Amen !

    Ancien Michel ♥♥♥

  • Pain du ciel et du jour du 18.04.24 

    Première Lettre aux Corinthiens 15:1-29 (LSG)
    1  Je vous rappelle, frères, l’Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré.

    Résumé
    Le chapitre 15 de la première Épître de Paul aux Corinthiens est l'un des chapitres les plus importants de toute l'Écriture chrétienne, car il traite de la résurrection des morts. Paul commence par rappeler aux Corinthiens l'Évangile qu'il leur a prêché, à savoir que Christ est mort pour nos péchés, qu'il a été enseveli et qu'il est ressuscité le troisième jour conformément aux Écritures.
    Paul souligne ensuite l'importance de la résurrection de Christ en tant que fondement de la foi chrétienne. Il explique que si Christ n'est pas ressuscité, alors la prédication des apôtres est vaine et la foi des croyants est vaine. Mais Christ est réellement ressuscité des morts, devenant ainsi les prémices de ceux qui dorment. Paul poursuit en expliquant que la résurrection de Christ assure la résurrection future des croyants. Il compare la résurrection à un processus de transformation, où les corps mortels seront transformés en corps spirituels et immortels, conformes à
    celui de Christ.
    Paul conclut ce chapitre en exhortant les Corinthiens à demeurer fermes dans leur foi en la résurrection, à être inébranlables et à persévérer dans l'œuvre du Seigneur, sachant que leur travail n'est pas vain dans le Seigneur.
    En résumé, ce chapitre met en avant l'importance fondamentale de la résurrection de Christ pour la foi chrétienne, ainsi que l'assurance de la résurrection future des croyants. Il encourage les croyants à demeurer fermes dans leur foi et à persévérer dans leur service pour le Seigneur, en vue de l'éternité à venir.

    Commentaires
    Selon les écritures… (vv3-4) : L’A.T. annonçait déjà la souffrance et la résurrection de Christ (Lc 24 :25-27 ; Ac 2
    :25-31 ; 26 :22-23). Paul et Pierre ont mentionné des passages de l’A.T. comme Ps 16 :8-11 ; 22 ; Esa 53 à propos de
    l’œuvre de Christ. 
    avorton… (v8) : Paul avait reçu le salut trop tard pour faire partie des douze. Christ avait déjà fait son ascension  
    lorsqu’il s’était converti. Cependant, dans une apparition miraculeuse.
    J’ai travaillé plus qu’eux tous… (v10) : Paul dépassait les douze apôtres en terme de portée et de longévité de son
    ministère. Jean a vécu plus longtemps que lui mais , il n’a pas eu un ministère d’aussi grande envergure que le sien.
    (Ac 2 :6). 
    quelques-uns parmi vous… (v12) : Les chrétiens de Corinthe croyaient en la résurrection de Christ, sinon, ils
    n’auraient pas été chrétiens ( Jn 6 :44 ; 11 :25 ; Ac 4 :12 ; 2 Cor 4 :14).Cependant certains éprouvaient des difficultés à accepter et comprendre la résurrection des croyants. Ce trouble était dû en partie aux religions et
    philosophies païennes dont ils avaient été imprégnés par le passé.
    vv 13, 16 : Les deux résurrections, celles des croyants et celle de Christ sont indissolublement liées. En effet, s’il
    n’y a pas de résurrection, Christ est mort définitivement (Ap 1 :17-18). 
    les plus malheureux… (v19) Les croyants seraient à plaindre parce qu’ils auraient consenti à des sacrifices dans cette
    vie à cause d’une vie à venir. S’il n’y a pas de vie après la mort, il est préférable de boire, de manger, de se réjouir avant de mourir. 
    prémices… (v20) : Ce terme désigne la première phase de la moisson pour la vie éternelle, initiée par la résurrection de
    Christ. Celle-ci est la garantie que tous les saints qui sont morts seront ressuscités aussi (Jn 14 :19)
    par un homme…aussi par un homme… (vv21-22) Adam et Christ avaient tous deux une nature humaine. Le premier a fait venir
    la mort sur toute l’humanité. Le second lui, a apporté la résurrection (Ro 5 :12-19)
    Ensuite viendra la fin… (v24) Ce troisième aspect de la résurrection comprend la restauration de l’autorité de Christ,
    le juste roi, sur la terre. La « fin » désigne non seulement ce qui est terminé, mais aussi ce qui est complet et accompli.    
    il remettra le royaume à celui qui est Dieu… (v24) : Une fois que Christ aura repris l’autorité sur la monde pour son
    Père et régné pendant mille ans, toutes choses deviendront telles que Dieu les avait voulues, dans la gloire de la
    nouvelle terre et du nouveau ciel, d’où le péché serait absent (Ap 21 :22).
     
    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

  • Pépites du ciel et du jour du 17.04.24

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

    La Puissance de la Faiblesse en Dieu

    Bien aimés, dans les desseins de Dieu, les choses faibles sont souvent choisies pour confondre les fortes. Cette vérité
    dépasse les normes du monde et révèle la sagesse divine qui opère à travers la faiblesse humaine.
    Aujourd'hui, ne regarde pas à ta faiblesses et à tes manquements, peu importe notre situation ou nos circonstances,
    nous pouvons avoir confiance en la promesse de Dieu : "Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la
    faiblesse." Laissons donc nos faiblesses et nos limitations devenir des occasions pour que la puissance de Dieu se
    manifeste dans nos vies et pour qu'il soit glorifié à travers nous.

    Que chaque jour nous soyons conscients de notre dépendance de la grâce de Dieu, et que nous soyons encouragés à
    embrasser notre faiblesse comme une occasion pour que la puissance de Dieu se manifeste pleinement en nous et à travers
    nous. Amen ! 
    2 Cor :9-12 ; 2 Cor 13 :4 . Amen !

    Ancien Michel ♥♥♥

  • Pain du ciel et du jour du 17.04.24 

    Première Lettre aux Corinthiens 14:22-39 (LSG)
    22  Par conséquent, les langues sont un signe non pour les croyants, mais pour les non-croyants ; la prophétie, au
    contraire est un signe, non pour les non-croyants, mais pour les croyants.

    Commentaires
    un signe… pour les non croyants… (v22) : Paul poursuit son explication en indiquant que les langues sont données à
    cause des non-croyants. Donc ce don ne sert à rien dans une assemblée composée uniquement de croyants. 
    Si donc…tous parlent en langues… (v23) : Lorsque le don des langues dominait sur les autres et qu’il était exercé d’une
    manière anarchique au sein de l’Église, il engendrait un désordre qui qui jetait le discrédit sur l’Évangile.
    vv27-28 : Ces versets contiennent des instructions pour l’exercice du don : prise de la parole 
    1° par 2 ou 3 personnes seulement, à l’occasion d’un culte.
    2° à tour de rôle, un à la fois.
    3° seulement en présence d’un interprète. Si ces conditions n’étaient pas remplies, le croyant devait méditer et prier en silence.
    esprit des prophètes…soumis aux prophètes… (v3) : Les prophètes ne devaient pas seulement se juger les uns les autres,
    mais encore se maîtriser eux-mêmes. Dieu ne désire pas que les croyants perdent le contrôle de leur esprit.  
    Est-ce de chez vous que la parole de Dieu est sortie ?… (v36) : Paul savait que les Corinthiens allaient réagir face à
     toutes ces règles destinées à mettre fin au laisser-aller dans les cultes. Anticipant les réactions de rejet que ses
    recommandations susciteraient chez certains membres, Paul lance un défi à ceux qui se croiraient au-dessus de ses
    paroles, et par conséquent au-dessus de l’Écriture.
    ignore… (v38) : Celui qui ne reconnaît pas l’autorité de l’enseignement de Paul, ne peut être reconnu comme un
    serviteur légitime, qui a reçu un véritable don de Dieu.. 
    n’empêchez pas…langues … (v39) : Le don légitime des langues ne devait pas être entravé, tant qu’il opérait dans
    l’Eglise selon les modalités que Paul avait définies.  La prophétie était le don le plus précieux, en raison de sa
    capacité à édifier, exhorter, et réconforter dans la vérité (v3)..

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

  • Pépites du ciel et du jour du 16.04.24

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

    Le dilemme de l'évangélisation : 
    Repentance ou Salut par la foi en Jésus-Christ ?

    Bien aimés, lorsque nous évangélisons, une question cruciale se pose : quel aspect de la Bonne Nouvelle devrions-nous
    mettre en avant ? Devrions-nous insister sur la repentance ou sur le salut par la foi en Jésus-Christ ?

    D'un côté, la repentance est un thème central dans l'Évangile. Notre Seigneur Jésus lui-même a commencé son ministère en proclamant :
    "Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche." La repentance implique un changement de direction, un rejet du
    péché et un retour à Dieu. C'est une étape nécessaire sur le chemin de la transformation spirituelle.

    D'un autre côté, le salut par la foi en Jésus-Christ est également un pilier fondamental de l'Évangile. La Parole
    enseigne que c'est par la grâce, par le moyen de la foi, que nous sommes sauvés, et cela non pas de nous-mêmes, mais
    c'est un don de Dieu. La foi en Jésus-Christ nous offre le pardon des péchés, la communion avec Dieu et la vie
    éternelle.

    Alors, quelle approche devrions-nous privilégier lors de l'évangélisation ? En réalité, ces deux aspects sont
    indissociables et complémentaires. La repentance prépare le cœur à recevoir le salut par la foi en Jésus-Christ. Sans
    reconnaissance de notre besoin de pardon et de transformation, la grâce de Dieu peut sembler superficielle ou sans
    importance.

    Lorsque nous partageons l'Évangile, nous devrions donc présenter ces deux aspects de manière équilibrée. Nous pouvons
    commencer par souligner le besoin de repentance, en mettant en lumière le péché et ses conséquences, tout en offrant
    l'espoir et la solution trouvée en Jésus-Christ. Nous devrions également témoigner de la puissance transformatrice de
    la grâce de Dieu, qui nous offre non seulement le pardon, mais aussi une nouvelle vie en Christ.

    En fin de compte, l'évangélisation consiste à présenter Jésus-Christ dans sa totalité, en tant que Sauveur et Seigneur.
    Que notre message soit empreint de compassion, de vérité et de grâce, afin que ceux qui l'entendent soient conduits à
    la repentance et à la foi en celui qui est la source de tout salut. Que l’Esprit du Seigneur nous guide en toute chose.
    Amen ! 
    Mt 3 :2 ; Mt 4 :17 ; Ep 2 :8 ; Ro 3 :24. Amen !

    Ancien Michel ♥♥♥

    Lire la suite

  • Pain du ciel et du jour du 16.04.24

    Première Lettre aux Corinthiens 14:1-21 (LSG)
    1  Recherchez la charité. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie.

    Résumé
    Le chapitre 14 de la première Épître de Paul aux Corinthiens se concentre sur le don des langues et la prophétie dans
    l'église. Paul exhorte les Corinthiens à rechercher les dons spirituels, en particulier la prophétie, car elle édifie
    l'église. Il explique que celui qui parle en langues s’édifie lui-même, tandis que celui qui prophétise édifie
    l'église.
    Paul met en garde contre l'utilisation inappropriée du don des langues, affirmant que sans interprétation, cela
    n'apporte pas d'avantage pour l'église. Il encourage plutôt les Corinthiens à désirer prophétiser, car cela est plus
    utile pour l'édification de l'église.
    Paul établit également des règles pour l'ordre dans les réunions de l'église. Il enseigne que tout doit être fait pour
    l'édification et la décence, et que la prophétie est préférable aux langues à moins qu'il n'y ait un interprète. Il
    souligne l'importance de la clarté et de l'intelligibilité dans l'enseignement et l'adoration, afin que tous puissent
    comprendre et être édifiés.
    En résumé, ce chapitre met en avant l'importance de l'ordre et de l'édification dans les réunions de l'église, en
    particulier en ce qui concerne l'utilisation des dons spirituels tels que la prophétie et les langues. Paul encourage
    les Corinthiens à rechercher la construction mutuelle et la clarté dans leur adoration et leur enseignement.

    Commentaires
    Recherchez l’amour (la charité)... (v1) : Cet ordre s’adresse à tous les croyants. L’Église de Corinthe aurait dû
    s’attacher à rechercher avec ardeur l’amour divin tel que décrit au chapitre 13, puisqu’un manque d’amour était à
    l’origine de tous les problèmes spirituels. 
    Aspirez aux dons spirituels… (v1) : L’amour n’est pas un obstacle à la manifestation des dons. Paul avait recommandé de
    ne pas aspirer aux dons les plus spectaculaires (12 :31) et de ne pas considérer tel don comme supérieur à tel autre
    (12 :14-25). Dans ce contexte aspirer aux dons, c’est désirer qu’ils soient utilisés au sein de l’Église avec fidélité
    et pour le Service du Seigneur. 
    Celui qui parle en en langue… (v2) : Ce phénomène corinthien est à distinguer de de celui d’Actes 2 :4, selon lequel
    les apôtres ont parlé des langues inconnus d’eux-mêmes mais comprises par certains de leurs auditeurs (Ac 2 :6). 
    prophétise… (v3) : Dans l’A.T. ce momot signifie le plus souvent annoncer de la part de Dieu ce qui va arriver. Mais
    dans ce contexte, le don de prophétie exercé dans l’Église il s’agit plutôt d’une activité qui consiste à annoncer une
    orientation, à dénoncer des attitudes inappropriées ou indignes, des messages destinés à une assemblée ou à un croyant
    en particulier pour son édification.
    de quelle utilité vous serais-je …en parlant en langue ?  (v6) : Même les apôtres s’ils parlaient en langues,
    n’apportaient aucun bénéfice spirituel à une assemblée, à moins qu’une interprétation ne clarifie son discours. 
    Je prierai par l’Esprit… (v15) : Paul souligne la nécessité de traduire d’une manière intelligible ce qui a été prié en
    langue afin que les membres de l’assemblée en soit édifiés. Donc prier par l’Esprit, oui, mais sans négliger la prière
    par l’intelligence. 
    simples auditeurs… (v16) : Le mot grec désignait les personnes ignorantes ou non éduquées.
    je parle en langue plus que vous… (v18) : Paul ne condamne nullement l’usage du don authentique des langues, puisque
    lui-même il en fait usage, il souligne seulement qu’il ne présente pas grand intérêt au sein de l’assemblée.
    des enfants…des hommes faits… (v20) L’état spirituel des membres de l’Église de Corinthe se trouvait à l’opposé de
    l’attitude que Paul leur demandait d’adopter. Ils avaient manifestement emprunté des voies déviantes, ils manquaient de
    sagesse. Il leur fallait faire preuve de maturité dans le jugement pour comprendre la vraie nature et le rôle du don
    des langues, qui exerçait une fascination puissante sur la chair, à cause de son côté spectaculaire.    
    il est écrit… (v21) : Dans une citation d’Esaïe 28 :11-12, Paul explique que le Seigneur avait prédit longtemps à
    l’avance, qu’un jour il utiliserait des étrangers qui parleraient des langues inconnues en tant que signe pour son
    peuple rebelle. Cette « autre langue » était la manifestation du don des langues comme signe qui comprenait la
    bénédiction, la malédiction et l’autorité.

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

  • Pépites du ciel et du jour du 15.04.24

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/

    Biens aimés, quand nous évangélisons, rappelons-nous que notre rôle n'est pas de convaincre par la force, mais de
    témoigner avec authenticité et humilité. Nous sommes simplement des messagers de la grâce et de l'amour de Dieu, et
    c'est à lui qu'il revient d'ouvrir les cœurs et de changer les vies. En restant fidèles à notre appel, malgré le mépris
    et la condescendance, nous pouvons être des instruments de transformation dans les mains de Celui qui nous a envoyés.
    Amen !

    Ancien Michel ♥♥♥

  • Pain du ciel et du jour du 15.04.24 

    Première Lettre aux Corinthiens 13:1-13 (LSG)
    1  Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas l’amour, je suis un airain qui résonne, une
    cymbale qui retentit.

    Résumé
    Le chapitre 13 de la première Épître de Paul aux Corinthiens est souvent appelé "le chapitre de l'amour" en raison de
    son célèbre passage sur l'amour. Paul commence par affirmer que même si quelqu'un possède les dons spirituels les plus
    impressionnants, s'il n'a pas l'amour, il est comme un son retentissant ou une cymbale bruyante.
    Paul décrit ensuite les caractéristiques de l'amour. Il dit que l'amour est patient et bienveillant, qu'il ne jalouse
    pas ni ne se vante, qu'il n'est pas orgueilleux ni grossier. Il ne cherche pas son propre intérêt, n'est pas facilement
    irrité et ne garde pas de rancune. L'amour ne se réjouit pas de l'injustice, mais se réjouit de la vérité. Il supporte
    tout, croit tout, espère tout et endure tout.
    Paul explique que l'amour est supérieur à toutes les autres qualités et dons spirituels. Il compare l'amour à une
    caractéristique éternelle, qui demeurera même lorsque les prophéties et les connaissances auront disparu. Il souligne
    que l'amour est le fondement de la vie chrétienne et exhorte les Corinthiens à le rechercher avant tout.
    En résumé, ce chapitre met en avant l'importance primordiale de l'amour dans la vie chrétienne et dans l'exercice des
    dons spirituels. Il décrit les caractéristiques de l'amour et souligne que c'est l'amour qui motive et inspire toutes
    nos actions et relations en tant que croyants

    Commentaires
    langues des hommes… (v1) : Ce don était la capacité de parler des langues humaines identifiables. C’était ce dons que
    les Corinthiens prisaient le plus, au point d’en abuser gravement et de se laisser entraîner dans des imitations aux
    conséquences désastreuses.. 
    amour… (v1) : Un amour qui est don de soi, plus préoccuper par le fait de donner que de recevoir. (Jn 3 :16, Mt 5 :44-
    45 ; Jn 13 :1, 34-35 , 15 :9 )   
    la science de tous les mystères… (v2) : Comprend les dons de sagesse, de connaissance et de discernement (Ph 1 :9) à
    exercer avec amour..
    brûlé… (v3) : La pratique consistant à brûler les chrétiens ne devait commencer que quelques années plus tard. Se
    séparer de tous ses biens ou être brûlé ne sera d’aucun bénéfice spirituel, si ce n’est accompli pour l’amour du corps
    de Christ.  
    vv4-7 : Dans le commentaire précédent l’accent est mis sur le vide produit par l’absence d’amour dans le ministère.
    Dans ces versets, au contraire Paul décrit la plénitude de l’amour.
    L’amour ne périt jamais… (v8) : L’amour en tant que caractéristique divine est permanent. Il subsiste malgré les échecs
    (1 Pi 4 :8 ; 1 Jn 4 :16). 
    la foi…l’espérance…l’amour… (v13) : La foi et l’espérance n’auront plus lieu d’être, car leurs objets seront
    parfaitement réaliser au ciel, mais l’amour, la vertu divine est éternelle (1 Jn 4 :8). Au ciel, toute la place sera
    réservée à l’expression de l’amour parfait envers Dieu et envers le prochain.

    Abonnez-vous et votez  
    https://www.lacouronnedegloire.com/librairie/